Gastronomie 2.0 : le traiteur est au bout du net



13/11/14 Gastronomie 2.0 : le traiteur est au bout du net

Vous avez peut-être déjà entendu parler du site Miam Miam, lancé par Vente-Privée, ou bien de Gustagora. Ces sites e-commerce sont spécialisés dans la vente en ligne de produits du terroir.
Comment fonctionnent-ils ? Quels sont leurs objectifs ?

L’évolution du e-commerce

Il y a encore quelques années, on n’aurait jamais imaginé vendre des fruits, des légumes, du fromage, de la charcuterie ou bien encore, de la viande fraîche sur Internet.
Pourtant, en quelques années, les mentalités ont évolué :

  • D’une part, les français sont moins inquiets qu’auparavant en ce qui concerne les achats sur Internet. La crainte de voir sa carte bleue piratée en ligne s’est apaisée. Aujourd’hui, on commande un nouvel ordinateur, le cartable de la petite dernière, les prochaines vacances, et même ses courses en ligne, avec l’accroissement des services de Drive.
  • D’autre part, nous sommes de plus en plus attirés par un retour à une alimentation à la fois saine et gourmande, avec des produits du terroir sur lesquels on ne veut pas d’additifs ni de conservateurs.

La question qui se pose est donc de savoir comment proposer des produits sains, frais, sans additifs superflus, et qui puissent être commandés sur Internet.

La gastronomie connectée

C’est à cette question que des sites comme Gustagora, ou encore, Miam Miam, le nouveau site dédié à l’alimentation et aux produits du terroir de Vente-Privée, ont souhaité répondre.
Cependant, si Gustagora est accessible à tous, il vous faudra passer par l’inscription en ligne obligatoire pour accéder à l’espace Miam Miam.
L’idée d’un site de vente en ligne de produits gastronomiques semble simple et répondre à une demande effective.
Si celle-ci n’a pas été mise en place auparavant, c’est parce qu’au niveau du transport, tout se complique. Il faut, bien entendu, mettre les cartons réfrigérés à l’épreuve.
Car qui dit envoi de produits frais et non surgelés, dit aussi risques sanitaires. Heureusement, la France étant extrêmement pointilleuse sur les normes en terme d’hygiène, pas de risque pour les consommateurs de ce côté là.
Le gérant, quant à lui doit pouvoir répondre à la fois aux normes françaises, et à la demande du consommateur.
Tout en affichant des prix accessibles, et en garantissant la santé financière de son entreprise.
Un casse-tête qui en a découragé plus d’un.

De la qualité et des spécialités

De plus, ces conditions de transport génèrent des coûts élevés.
Il est, en effet, bien plus compliqué de transporter de la viande fraîche que de la viande surgelée.
C’est pourquoi les sites e-commerce proposant ce type de service sont encore positionnés dans le secteur du luxe.
L’idée, c’est donc d’apporter des denrées alimentaires haut de gamme, comme de la viande travaillée de manière artisanale, ou bien des fromages et de la charcuterie provenant de producteurs régionaux. En effet, on a plus de chance de trouver sur Internet un fromage basque réellement réalisé dans le Pays Basque, que dans les étals du supermarché.
Recevoir, chez soi, de bons petits plats made in Savoie ou fabriqués en Corse, même quand on habite à Paris, c’est désormais possible.
Une façon de voyager avec la gastronomie, sans partir loin de chez soi.

About Emilie L

Ne fait pas parti de l’univers de la gastronomie, mais est néammoins passionnée par cet univers. Le but d’Emilie est de tout goûter et découvrir le maximum de saveurs. Sofood Mag lui permet de partager sa passion et ses découvertes pour en faire un magazine en ligne sur l’univers de la gastronomie, de la cuisine, de la bonne bouffe… Le but est d’inspirer, voire de partager quelques recettes de temps en temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *