Aménager une cuisine écologique, c’est possible !



20/11/13 Aménager une cuisine écologique, c’est possible !

Alors qu’on mange de plus en plus équilibré, la cuisine et ses ustensiles peuvent eux aussi gagner des points en écologie.

Du verre et de l’acier

Dans l’idéal, une cuisine « écologique » serait en verre, en aluminium ou en bois. Difficile de trouver dans le commerce des meubles en bois véritable, sans colle ni solvants, à des tarifs raisonnables.

En attendant les progrès des fabricants et en prenant compte de la durée de vie de la cuisine, il est possible de trouver du matériel en acier inoxydable, complètement recyclable et fabriqué pour moitié avec des matériaux recyclés ou en céramique pour remplacer les éviers en inox qui demandent beaucoup d’énergie à produire.

Pour un plan de travail, mieux vaut éviter les produits laqués et préférer des carreaux de verre. Les amateurs de design pourront opter pour des panneaux d’éco-résine qui permettent d’introduire des fleurs séchées à l’intérieur. Plus cher, il existe aussi la pierre naturelle ou l’ardoise.

Équiper sa cuisine

Pour limiter l’empreinte écologique des appareils électroménagers, il est recommandé d’en choisir de classe A, voire A+ ou A++ et de les prendre à la bonne taille selon le foyer. Quoiqu’il en soit, inutile de faire tourner les machines à moitié vide ou de les laisser en veille.

Côté cuisson, le gaz naturel et les plaques à inductions sont les plus respectueux de la planète et moins énergivores qu’une cuisinière électrique.

Et pour les poubelles, on choisira plusieurs compartiments pour recycler les emballages, le verre et les déchets organiques. Les propriétaires de jardin peuvent également fabriquer du compost avec leurs déchets.

Quelle vaisselle choisir ?

Pour parfaire l’installation d’une cuisine écologique, il est conseillé de changer de vaisselle et d’en prendre une en bambou, en grès, en olivier ou en genévrier pour les plats et les couverts. Ces matériaux sont moins énergivores que la porcelaine quand il s’agit de les laver. Et pour la vaisselle jetable, il en existe en fibres de canne à sucre ou en amidon qui peuvent donc se composter au lieu de se jeter.

Enfin, il suffit de ne pas oublier quelques gestes simples. Favoriser l’eau du robinet et installer une cuvette au fond de l’évier pour récupérer l’eau de lavage des légumes pour en arroser les plantes. Un réducteur de débit et une carafe filtrante peuvent être de bons investissements et une alternative efficace aux bouteilles d’eau, pas toujours simples à recycler.

About Emilie L

Ne fait pas parti de l’univers de la gastronomie, mais est néammoins passionnée par cet univers. Le but d’Emilie est de tout goûter et découvrir le maximum de saveurs. Sofood Mag lui permet de partager sa passion et ses découvertes pour en faire un magazine en ligne sur l’univers de la gastronomie, de la cuisine, de la bonne bouffe… Le but est d’inspirer, voire de partager quelques recettes de temps en temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *