La cuisine, un patrimoine approuvé par l’UNESCO



16/12/13 La cuisine, un patrimoine approuvé par l’UNESCO

L’Unesco a reconnu le Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, en 2003, pour faire connaître et apprécier la diversité des ressources autres que matérielles des continents de la planète, et pour rendre le public davantage conscient de l’importance des traditions et cultures populaires dans notre histoire. Jusqu’ici 178 types de savoir-faire variés font partie de cette nomenclature.. L’Unesco reconnaît ainsi depuis peu de temps certaines gastronomies du monde comme valeurs à inscrire au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

Le repas gastronomique des Français

Le 16 novembre 2010, l’Unesco réalisait le rêve que Nicolas Sarkozy chérissait depuis 2008 : voir reconnaître la gastronomie française au Patrimoine culturel mondial. Le fait constituait une grande première puisque c’était la première fois que la cuisine figurait au « palmarès » de cette grande organisation. Il faut dire que la cuisine française, avec sa présentation raffinée et ses rituels, va bien au-delà de l’art de la table de base. Elle s’ouvre à la culture, au dialogue interculturel, au partage et à la connaissance de l’autre ; Ainsi, elle remplit tout à fait les conditions exigées par le comité de sélection pour faire partie de cette liste prestigieuse. De plus, la cuisine française a connu une évolution constante au fil des siècles. Elle s’est particulièrement développée à Paris avec les grands chefs de la cuisine des rois, puis elle s’est étendue au reste du pays jusqu’à être exportée outremer. C’est aujourd’hui l’une des gastronomies les plus réputées du monde.

Petit cliché des spécialités par région

Petit cliché des spécialités par région

 

La cuisine traditionnelle mexicaine

Dans la même année, la cuisine traditionnelle mexicaine se voyait, elle aussi, inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco. Un hommage très apprécié, puisque le Mexique souhaitait une telle reconnaissance officielle depuis 2005. Cette cuisine colorée, très variée en raison des influences espagnoles, africaines, asiatiques, caraïbes et moyen-orientales qui l’ont traversée, constitue une culture non seulement ancestrale, mais vivante et communautaire. L’essentiel de cette cuisine relevée s’articule autour d’ingrédients comme la tomate, l’avocat, le maïs, les haricots et la coriandre. Le rôle de la cuisine mexicaine est d’abord social et festif. Tout repas se veut un moment de joie et de partage entre membres d’une même famille, amis et collègues.

D’autres inscriptions à l’UNESCO

Toujours dans le domaine gastronomique, l’art du pain d’épices comme on le connaît en Croatie du Nord et les plats de la diète méditerranéenne ont eux aussi été reconnus par l’Unesco comme valeurs patrimoniales de l’Humanité. Le Japon, le Vietnam et la Turquie souhaiteraient voir leur gastronomie ajoutée à cette liste convoitée.

 

A voir : 

 

About Emilie L

Passionnée de boustifaille, j'ai décidé de lancer ce petit magazine afin de partager mes astuces, trouvailles et autres conseils, qui j'espère vous seront utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *