Comment sensibiliser les jeunes enfants aux questions alimentaires ?



21/01/14 Comment sensibiliser les jeunes enfants aux questions alimentaires ?

L’alimentation chez les jeunes enfant est une étape très importante dans leur évolution et dans leur découverte du monde. Les professionnels du métier de la petite enfance ont là une mission très importante que de les accompagner dans l’éducation alimentaire. Cela commence dès le plus jeune âge de l’enfant, aux alentours de 6 mois, on commence ce que l’on appelle la diversification alimentaire. C’est là une étape clé pour l’enfant, car il découvre autre chose que le lait, différentes textures, différentes odeurs, différents goûts. C’est aux professionnels de la petite enfance de prendre le relais des parents et aider les bébés dans l’apprentissage des aliments. Il est important d’y aller en douceur pour ne pas perturber le bébé et ne pas le dégouter des aliments. Il ne faut jamais forcer un enfant, mais lui proposer plusieurs fois un aliment s’il le refuse. On estime que l’enfant aura besoin de gouter 8 fois un aliment pour vraiment décider s’il l’aime ou pas. Il faut donc retenter sans pour autant forcer.

Le choix des aliments est aussi très important et à respecter scrupuleusement en fonction des directives du ministère de la santé afin d’éviter au maximum les risques d’allergies alimentaires.

Chez les jeunes enfants, tout passe par la bouche, la façon pour eux de tester un nouvel est objet est de le porter à la bouche, c’est leur façon à eux d’explorer le monde. C’est donc une chose pour laquelle il faut faire très attention, car l’enfant n’a pas conscience de ce qu’il met dans sa bouche. Il peut ainsi ingérer des produits très toxiques comme les produits ménagers. On doit obligatoire mettre en hauteur et/ou sous clé tout ce qui peut être dangereux comme les produits ménagers, les médicaments etc…

Le bento japonais est un format de déjeuner traditionnel à emporter.

Le bento japonais est un format de déjeuner traditionnel à emporter.

Plus tard, lorsque l’enfant commence à bien comprendre ce qu’on lui dit, il est important de lui apprendre ce qui est bon et ce qui n’est pas bon. A l’aide de livres par exemple (vous aurez toujours plus d’attention de la part d’un enfant en passant par le côté ludique), vous pouvez, grâce aux images, commencer à éduquer l’enfant à ce qu’il peut porter à la bouche et ce qu’il ne peut pas. Mise à part les produits ménagers, tout ce que l’on peut trouver dehors comme par exemple les champignons. Il est bon de leur expliquer que certains ne sont pas comestibles. Le but étant de leur apprendre petit à petit, à savoir distinguer le bon du mauvais en terme d’alimentation, sans avoir forcément besoin de l’adulte pour lui rappeler. Il n’empêche que la vigilance soit le maitre mot dans l’éducation d’un enfant.

About Emilie L

Passionnée de boustifaille, j'ai décidé de lancer ce petit magazine afin de partager mes astuces, trouvailles et autres conseils, qui j'espère vous seront utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *