La restauration japonaise, ce n’est pas que du sushi



10/03/17 La restauration japonaise, ce n’est pas que du sushi

Si la cuisine japonaise symbolise pour beaucoup les plateaux de sushis et de sashimis, on oublie souvent que les japonais sont de fins cuisiniers et proposent des plats savoureux, déclinés de multiples façons. Dans les cuisines du Japon, on découvre une multitude d’ingrédients incluant les poissons, les fruits de mer, les légumes, les champignons japonais, mais encore les viandes et les nouilles. Les desserts ne sont pas en reste, avec les fameux yokan et gâteaux au mochi.

 



Des amuse-bouches délicieux et très populaires

Si vous vous promenez dans les rues de Tokyo, vous ne pourrez pas les manquer : les vendeurs de yakitori et de tempuras vous feront de l’oeil, avec des odeurs alléchantes. Les yakitori, ce sont des brochettes cuites sur un barbecue japonais ou sur une plaque. Il en existe de toutes les sortes, autant avec de la viande que du poisson. La sauce des brochettes est ce qui les rend si irrésistibles, avec une saveur légèrement sucrée. Un vrai régal ! Contre toute attente, les tempuras vont vous surprendre ! Loin du cliché des fritures occidentales, il s’agit là de beignets frits dans un bain de graisse basse calorie. La pâte est particulièrement délicieuse, elle doit être froide au moment d’entrer au contact de l’huile. Aussi précis que la pâtisserie, il faut que cette dernière soit à la température exacte de 180°C. Le choc thermique qui en résulte crée la consistance souhaitée. On déguste les tempuras garnis de viande, de poisson ou même de légumes, en apéritif ou avec un bol de riz.

food-1881449_1920

Des yakitori, une entrée japonaise

 

Des plats à partager en famille

La cuisine japonaise a tout pour elle : généreuse, variée, elle rassemble des générations autour d’une table soigneusement garnie. Parmi les plats les plus appréciés au Japon, vous retrouverez sûrement le fameux Shabu Shabu. C’est un repas qui trouverait l’équivalent dans la fondue bourguignonne, hormis le fait que les japonais cuisent les ingrédients dans de l’eau bouillante. Quoi de plus sain ? Après avoir cuit suffisamment la viande, on la trempe dans une sauce préparée avec une base de sauce soja. A cette occasion, pas de produits de la mer ! Les japonais aiment beaucoup la viande, en particulier le boeuf de Kobe. Au chapitre des plats à partager, le Sukiyaki est également très apprécié. Il s’agit d’une recette qui se rapproche autant du Shabu Shabu que des plats préparés au wok. Les mets comprennent de la viande, du tofu, des légumes, ainsi que du sucre, de la sauce soja et des champignons. Au service, chacun peut agrémenter son assiette avec un oeuf. La sauce est déjà dans le plat, ce qui fait qu’il n’y a plus qu’à tendre les baguettes et se régaler. Autre monument de la cuisine japonaise, le Teppanyaki. C’est autant un spectacle qu’un régal : il s’agit d’un repas avec des mets cuits à la plancha, comprenant généralement dans l’ordre des légumes, des produits de la mer et de la viande. Tout est dans la précision et la beauté du geste, avec des jets de flamme bien maîtrisés par le cuisinier.

soup-638997_1920

Un plat traditoinnel japonais : le Shabu Shabu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *