Les bûches de noël



25/12/13 Les bûches de noël

Grand classique des fêtes de fin d’année, la bûche de Noël se décline en de multiples versions et s’apprécie tout aussi bien maison que réalisée par de grands pâtissiers. D’où provient-elle à l’origine ? Les sources semblent multiples, ancrant pour beaucoup la tradition de la bûche dans les rites païens liés au solstice d’hiver, soit autour du 21 décembre.

Symbolisme de la bûche

Jadis, le feu de cheminée était le meilleur gardien des veillées. Chacun s’arrangeait pour que la bûche placée dans l’âtre se consume le plus lentement possible, notamment lors de la propagation de la fête de Noël. Symbole de chaleur, de sécurité mais aussi de protection contre les sorcières, la bûche est alors bénéfique par bien des aspects. Ce n’est cependant qu’au XIXème siècle que le dessert tel que connu actuellement apparaît en France. A l’origine, il s’agit d’une variation progressive autour d’un gâteau roulé recouvert de crème au beurre striée pour imiter les bûches en bois. Souvent parfumé au café ou au chocolat, ce gâteau se présente aujourd’hui sous des formes très diverses.

De la bûche traditionnelle au moderne

Pendant longtemps, les bûches de Noël se voyaient recouvertes de petits sujets décoratifs tels des nains, des haches ou des scies et utilisaient les mêmes ingrédients pour un plaisir traditionnel. Depuis, les fantaisies se multiplient, marché des fêtes aidant. Des pâtissiers se sont emparé du symbole de la bûche pour le transformer en entremet raffiné, mêlant parfois les ingrédients les plus exotiques aux constructions les plus élaborées. Glacées ou pâtissières, les bûches de Noël inspirent et poussent même parfois à tous les excès. Par exemple, le record mondial de longueur de bûche de Noël s’élève actuellement à… 1 200 mètres ! En France, la « petite » championne préparée par 60 bénévoles en cette fin décembre 2013 ne mesurait « que » 446 mètres.

buche-laduree

Des bûches de luxe

Plus axé sur la qualité que sur la quantité, mais dans des buts moins caritatifs, on retrouve également en 2013 de grandes tendances originales chez les maisons les plus célèbres de l’hexagone. Ladurée par exemple a tablé sur un ensemble de petits chaussons blancs et rouges tandis que Hugues Pouget, champion de France de desserts, a pour sa part imaginé une bûche au pamplemousse et sans gluten. Les formes s’agitent chez Cyril Lignac et sa création en forme de dôme de ganache ou encore chez La Mère de Famille, qui joue sur un triptyque de tubes chocolatés. Les petits pères Noël en plastique et la pâte à tartiner semblent bien loin des tables ! Et pourtant, chaque famille dispose sans doute de « sa » recette en matière de bûche de Noël… Une jolie tradition qui se déguste avec ou sans chamboulement, mais toujours appréciée pour sa convivialité.

 

Bon appétit et joyeux noël !

 

Crédit photo :

– bûche de noël par nerdcoregirl

– bûche par Ladurée

About Emilie L

Ne fait pas parti de l’univers de la gastronomie, mais est néammoins passionnée par cet univers. Le but d’Emilie est de tout goûter et découvrir le maximum de saveurs. Sofood Mag lui permet de partager sa passion et ses découvertes pour en faire un magazine en ligne sur l’univers de la gastronomie, de la cuisine, de la bonne bouffe… Le but est d’inspirer, voire de partager quelques recettes de temps en temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *