La Gastronomie mexicaine



23/05/13 La Gastronomie mexicaine

Classée au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, la gastronomie mexicaine est incontournable lors d’un voyage au Mexique. Essentiellement traditionnelle et à base de produits du terroir, la cuisine mexicaine est riche en goût et en couleurs.

Manger, un art de vivre au Mexique

En partant au Mexique, vous découvrirez que dans ce pays, on mange beaucoup, plutôt sain, et pour le plaisir. Il n’y a pas d’heure pour manger : on mange environ 6 fois par jour au Mexique, et surtout, on ne mange pas à la va-vite, mais on profite de chaque bouchée. On mange entre amis ou en famille et les moments de repas sont toujours des moments de détente. Les petits restaurants typiques que vous trouverez au gré de vos pérégrinations vous feront découvrir toutes les variantes des plats mexicains.

Enchiladas typiques du Mexique

Les enchiladas un peu beaucoup à la folie

Des plats pour tous

Riche de diverses cultures millénaires et ancestrales, la cuisine mexicaine a puisé son originalité en grande partie dans l’époque précolombienne. L’arrivée des gringos n’a pas réussi à effacer une tradition culinaire vieille de plusieurs siècles, et ne semble même pas l’avoir affectée.

Tacos, enchiladas, sopas, tortillas mais aussi le plat national, le « mole poblano », le guacamole… Les éléments essentiels à la gastronomie mexicaine sont le maïs, le riz, les haricots, la courge, l’avocat et les piments. Ces quelques ingrédients se retrouvent dans la grande majorité des plats mexicains. Toutefois, ne vous étonnez pas de trouver également des tomates vertes ou encore des petits insectes de couleur étrange dans votre plat : ce sont les jumiles, tout à fait comestibles.

Mole Poblano

Le Mole Poblano, plat typique du Mexique

Du piment au cœur des recettes

Manger mexicain, c’est manger pimenté. Si les autres éléments sont répartis dans les préparations, le piment ou chile, lui, est toujours présent. On retrouve ainsi le « guéro » à l’apéritif, le « poblano » qui accompagne les viandes ou farces mais aussi le « chile de arbol », le « chile pinguin », le « xalapeio » des vinaigrettes ou le « serrano », les piments verts de « pueblo et parmi les plus forts, les « jalapenos », le « xcatic » et le « habanero ».

Piment chile ou chili mexicain

Ça chauffe !

Et les boissons mexicaines ?

Les boissons locales sont moins cher que les alcool importés. On connait tous forcément la tequila, cet alcool fabriqué avec du cactus originaire du Mexique. Il s’agit de la boisson national dans le pays. La tequila peut être blanche ou dorée. Le plus souvent elle est consommée en une gorgée avec du sel et citron, ce qu’on appelle tequila paf. Mais il existe d’autres alcool à base de téquila comme la margarita.

Beaucoup moins connu en France, le Cucaracha est une boisson toujours à base de téquila mais avec de la liqueur de café. L’alcool est ensuite flambée pendant 30 secondes. Au bout de ces 30 secondes, vous devrez boire à la paille le plus vite possible en évitant que la paille fonde.

cucaracha, un coktail mexicain à base de téquila

Le cucaracha, fait à partir de téquila

Mais le pays compte également quelques vins fameux, au goût et aux arômes délicats qui accompagneront vos repas.

About Emilie L

Passionnée de boustifaille, j'ai décidé de lancer ce petit magazine afin de partager mes astuces, trouvailles et autres conseils, qui j'espère vous seront utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *